Indiquez votre adresse e-mail et soyez au courant des dernières tendances, des réductions et des conseils pour rester au top !

Inscrivez vous à la newsletter pour être au courant des dernières tendances.

Connaissez-vous bien la Air Force 1 ?

Posted on 408

S’il fallait ressortir un modèle dans la masse immense de baskets disponibles de nos jours, la Air Force 1 viendrait surement en tête des suffrages. Véritable classique de la marque au Swoosh, la AF1 reste encore aujourd’hui l’une des sneakers les plus sujettes aux collaborations et sans aucun doute la plus portée par les sneakeraddicts. Mais pourquoi un tel succès ? Chausport vous dit tout grâce à 15 anecdotes sur le bébé de Bruce Kilgore !

 

1. La Air Force 1 a donné le goût de la sneaker à Tinker Hatfield

Tinker Hatfield

Lorsque Tinker Hatfield – longue vie à lui – débarque chez Nike en 1981, c’est en tant que designer d’intérieur qu’il compte bien laisser sa trace dans l’histoire de la firme de l’Oregon. Il était un véritable sportif puisqu’il était l’élève de Bill Bowerman à l’université. Pas étonnant donc d’apprendre qu’il a eu, en accès anticipé, la possibilité de porter les Air Force 1, de Bruce Kilgore. La légende dit d’ailleurs que c’est ce modèle qui donnera au célèbre inventeur de la Air Max 1 le goût de travailler la sneaker. Quand on vous dit que la Air Force 1 a tout changé…

 

2. Le prototype de l’AF1 était doté d’une toe-box en mesh

Si aujourd’hui nous connaissons la Air Force 1 avec plusieurs matières comme le flyknit, la toile et bien-sûr le classique revêtement cuir, le premier modèle commercialisé en 1982 était sans surprise exclusivement en disponible en peau de bête. Mais la chose que peu de personnes savent, c’est que le premier prototype mettait le mesh à l’honneur sur l’ensemble de la toe-box. Un atout certain dans la recherche de légèreté. Cependant, pour justifier son prix élevé, Bruce Kilgore décida de privilégier un revêtement en cuir. Stratégie marketing ou noblesse d’esprit ? On vous laisse vous faire votre propre opinion.

 

3. Un comité DCEC a participé à ce petit bijou

Vous vous en doutez, un seul homme ne peut pas créer à lui tout seul la perfection incarnée. Pour mettre au point la sneaker idéale, Bruce Kilgore a su s’entourer de spécialistes dans leurs domaines. Des biomécaniciens, des podiatres, des entraîneurs et des ingénieurs en sciences spatiales afin de créer la technologie Air Sole. Un beau petit monde qui formait le « Comité DCEC ». Encore plus forts que les Avangers ou que la Ligue des Justiciers.

 

4. La Air Force 1 a permis à Nike de s’imposer dans le Bball

On le sait tous, c’est dans le running, avec la Cortez, que la marque au Swoosh, a débuté sa riche histoire. Cependant, au fil des années, Phil Knight et Bill Bowerman n’ont pas hésité à se diversifier en rentrant, par exemple, dans le monde du basket-ball avec la Blazer. Dans un milieu où le leadership de Converse n’était plus à démontrer, l’équipementier de l’Oregon faisait figure de second choix… jusqu’à cette année de 1982. Avec la Air Force 1, Nike a clairement prit la main sur le marché du Bball pour ne plus jamais la lâcher.

 

5. La AF1 a disparu en 1984

Maintenir la commercialisation d’un modèle pendant une décennie n’était clairement pas dans l’ADN de Nike lors du siècle dernier. En général, une fois la hype du moment finie, la firme américaine tournait immédiatement la page pour laisser place à un nouveau modèle. Pas étonnant donc que la Air Force 1 ait disparu des boutiques Nike à partir de 1984 pour ne revenir que 2 ans plus tard. Heureusement nous n’avons plus ce souci maintenant !

 

6. La Air Force 1 a été la première basket rétro

Dans une période où la plupart des modèles que nous portons ont été créés au 20ème siècle, il est difficile de se dire qu’à l’époque, arrêter la commercialisation d’une basket pour la ressortir quelques années après n’était absolument pas une habitude. La Air Force 1 est d’ailleurs le premier modèle à avoir eu une réédition. Ce qui en fait la première sneaker rétro de l’histoire. Un véritable modèle précurseur !

 

7. Le strap cheville a été conçu amovible car certains utilisateurs ne l’aimaient pas

Destinée à la pratique, la AF1 a bien évidemment était testée chez certains joueurs avant sa commercialisation. Et un détail à particulièrement concentré l’attention de Bruce Kilgore : le « Ankle Strap ». Ultra efficace pour certains, gênante pour d’autres. Nike a donc finalement choisi de rendre cette bande amovible. Une particularité qui est restée inchangée. Si ça ce n’est pas de l’héritage…

 

8. La Air Force 1 tient son design des chaussures de randonnée

Clairement, tout est limpide en voyant la photo. La Nike Approach a grandement influencé la AF1. Cette basket de randonnée aura au moins marqué l’histoire à sa manière !

 

9. La AF1 n’est sorti que dans une shape High Top

Considérée comme plus faciles à portées, les baskets basses sont globalement plus rependues – malgré notre tuto High Top – dans l’univers de la basket. La Air Force 1 n’échappe pas à la règle, même si sa version Mid fait également des ravages. Bien-sûr, pour son utilisation sportive, le modèle OG n’a été distribué qu’en version haute. Pas de quoi limiter son succès chez les athlètes !

 

10. Les premiers testeurs n’ont pas voulu rendre les prototypes

On ne va pas se mentir, quand on enfile une paire de AF1 aujourd’hui, on se demande comment certains joueurs ont pu faire de ce modèle leur préféré. Maintenant imaginez-vous disputer un match de basket avec une paire de Converse All Star ou de Nike Blazer… D’un coup la Air Force semble aussi confortable qu’une Yeezy ! C’est sans aucun doute ce qu’ont ressenti les joueurs élus pour tester le prototype du bébé de Bruce Kilgore. Au point de ne plus vouloir les rendre à la fin de l’essai. On ne dit pas que c’est bien, mais on les comprends…

 

11. La Air Force 1 est la première paire a avoir dépassé les 1000€

Pour fêter le 25ême anniversaire de la meilleure basket de son histoire, Nike n’a pas lésiné sur les moyens puisque c’est dans une version « Lux » avec un revêtement en véritable peau de crocodile et d’anaconda. Ce modèle d’exception est la première sneaker à avoir dépassé la valeur des 1000$. Bon niveau protection de la faune on repassera !

 

12. Nike ne comptait pas relancer la AF1 en 1986

On vous disait précédemment que Nike avait décidé d’arrêter la production de son modèle phare en 1984. Absolument pas prévu, le retour de la AF1 a été orchestré en 1986… sous la pression des acheteurs. Avec une popularité sans précédent, le modèle créé en 1982 a suscité une véritable frustration chez le client, poussant la marque au Swoosh a renier l’un des ses principes. Un choix qui s’avèrera plus que payant.

 

13. Kobe Bryant a mis la AF1 à l’honneur… 1 match

Joueur mythique des Lakers, Kobe Bryant a débuté la saison 2003-04 en tant que basketteur libre de tout sponsor. Et c’est un euphémisme de dire que le numéro 8 en a profité ! Un véritable bal des sneakers qui l’a poussé à porter une paire de Air Force 1 pendant le temps d’un match. La légende ne dit pas s’il a été totalement convaincu. A Chausport on est sûr qu’il ne voulait surtout pas les abîmer !

 

14. La semelle en point de pivot était une nouveauté

Si la semelle « Point de Pivot Circulaire » est aujourd’hui directement associée à la AF1, c’est parce que c’est la paire de Bruce Kilgore qui a amené cette technologie dans l’univers de la basket. Conçue pour faciliter le rôle des pivots avec une rotation améliorée. Une véritable nouveauté pour une sneaker d’exception.

 

15. La Air Force 1 possède plus de 2000 itérations

Low, Mid, High, SF, LV7, LV8, Ultraforce, Flyknit, Cuir, Suede, Playstation, Nasa Pack, Skeleton, Utility, Jelly Pack… On ne va pas tous vous les faire puisque la Air Force 1 a été décline en pas moins de 2000 versions en 36 ans d’expérience. Clairement, si vous ne trouvez pas le modèle à votre goût c’est que… non en fait nous n’arrivons même pas à imaginer !

No tags

Partager cet article

Pas de commentaires.

Laissez votre commentaire?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *