Indiquez votre adresse e-mail et soyez au courant des dernières tendances, des réductions et des conseils pour rester au top !

Inscrivez vous à la newsletter pour être au courant des dernières tendances.

TOP FLOP des collabs entre sneakers et rappeurs

Posted on 59

Nous vous l’expliquons depuis plusieurs mois maintenant, les collaborations sont monnaie courante dans le monde de la sneakers. Premièrement réservés aux sportifs, ces partenariats ont vite touché le monde de l’art, dans l’aspiration d’une collaboration entre Reebok et Jay-Z, la première du genre. Toujours aussi proches depuis les années 80, le hip-hop et la sneakers n’ont généralement fait qu’un. Malheureusement, tout ne se passe pas toujours aussi bien, et même les plus grandes marques et les plus grands artistes ont parfois partagé leurs idées pour nous sortir de véritables… horreurs. Et comme nous aimons tirer sur l’ambulance, voici le top 5 des pires collabs entre rappeurs et entreprise de footwear. 

 

5- NAS x 310 Motoring Disciple II

 

 

Qui dit poids-lourd de la chanson ne dit pas forcément succès commercial ! Le rappeur Nas en est le parfait exemple. Détenteur, tout de même, de 8 albums de platine, le natif de Brooklyn est notamment devenu célèbre à l’international grâce à son titre It Was Written. Il a d’ailleurs été nommé en 2013 parmi les 50 meilleurs MCs de tous les temps par le site About.com. Du coup, pas étonnant d’avoir vu l’artiste approché par des marques de baskets afin d’obtenir son propre modèle. Véritable fan de la Air Force 1, pour laquelle il interprétera un titre lors du 25ème anniversaire de la basket de Bruce Kilgore, Nas vit dans la proposition de 310 Motoring, une possibilité de réaliser un rêve. S’il aurait surement préféré collaborer avec la marque au Swoosh, l’acteur de la récente série The Defiant Ones a finalement donné de sa personne pour créer… une Air Force 1 look alike, et certainement pas la plus belle ! Dotée d’une semelle un peu plus rétro tennis que la sneakers à la technologie Air, cette Disciple II – nom tiré de celui de son album Street’s Disciple – se démarque par une upper marron contrasté par des motifs… comment dire… voilà. Désolé Nas mais ce modèle est vraiment naz… Non, pas de jeu de mot pourri, pas aujourd’hui.

 

4- Snoop Dogg x Pony Doggy Bicuitz

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

FLOOOOOOOOOP ! Si vous ne l’avez pas bien compris, le numéro 4 de notre classement est un véritable flop ! Pourtant, quand la marque originaire du Royaume-Uni, Pony, a jeté son dévolu sur le fameux Snoop Dog pour promouvoir sa firme, cela avait tout de la bonne idée ! Car dans le rap game, le Doggfather tient une place de choix, en plus d’avoir une puissance commerciale et marketing assez impressionnante… sauf pour vendre des Pony, apparemment il y a une limite à tout. Même si on ne connait pas l’influence réelle de l’artiste sur la conception de la collection, une chose est sûre, le joint de Snoop Doggy Dogg devait être très très fort (la drogue c’est mal m’voyez) ! De la High Top d’inspiration Air Force 1 et Converse All Star et d’autres shapes assez… approximatives en passant par un panel de couleurs très spéciales, cette collection n’est ABSOLUMENT PAS restée dans l’histoire, et n’a même pas été sauvée par son logo plutôt très sympa !

 

3- Soulja Boy x Yums

 

Si vous ne connaissez pas forcément Yums Shoes, une marque de vêtements basée à Dallas, le nom de Soulja Boy est forcément déjà venu titiller votre oreille. Propulsé à la face du monde grâce à son premier vrai titre Crank That – on a tous déjà dansé dessus – en 2007, le natif de Chicago est l’exemple même de la succes story américaine. Et son ascension n’est, à l’époque, pas du tout passée inaperçue, surtout chez la marque américaine. Sautant sur l’occasion pour s’associer avec la toute jeune révélation en 2008, Yums proposa à Lil Dre de créer sa ligne de basket et de vêtements ! A l’image de sa musique aussi dansante que colorée – on se souvient tous de ses t-shirts dans son clip Crank That – le rappeur, de son vrai nom DeAndre Cortez, a voulu cette collection de sneakers ultra colorée avec des touches de street art sur la semelle. Très inspirée des shape présentées par Bape, les Soulah Boy x Yums présentent une empeigne très colorée et brillante, une outsole translucide ornée de décoration style tag plus une sur-présence d’un smiley jaune qui vous fera faire des cauchemars une fois les yeux fermés. Le résultat aurait pu être cool mais… non. Too much is too much !

 

2- Daddy Yankee x Reebok DY Collection

 

Lorsque l’on parle Reebok et de collaboration, on sait que la firme est une véritable experte en la matière. Si les dernières collabs sorties avec Kendrick Lamar ont fortement marqué l’actualité de la marque originaire de Bolton, elle est surtout la première à avoir opéré un partenariat avec un artiste – là où les autres ne s’associaient qu’avec des sportifs – en la personne de Jay-Z. Alors quand, en 2005, les décideurs de Reebok annoncent la sortie d’une « DY Collection » avec l’aide de la toute nouvelle révélation du Reggaeton : Danny Yankee, difficile de ne pas leur faire confiance, surtout après les gros coups 50 Cent et Nelly. Et bah… mauvaise idée. En plus d’une carrière qui n’aura finalement pas vraiment décollé et qui laissera indifférent la plupart des amoureux de musique, les compétences en design du chanteur, devenu par la suite acteur et animateur radio, sont loin d’être évidentes. Dotée d’une shape assez quelconque et de colorway basiques seulement relevés par le petit logo « DY », cette collection est considérée comme l’une des plus grosses erreurs de la firme américaine. Try again !

 

1- Hurricane Chris x FILA Helmsman

 

Si le retour au premier plan de FILA rappelle, aux plus nostalgiques d’entre nous, toute la puissance lifestyle que représentait la marque italienne au milieu des 90’s, impossible d’éluder le gros trou d’air connu par la firme au début du XXIème siècle. Et clairement, la collaboration tentée en 2008 avec Hurricane Chris n’a pas spécialement aidé à redresser la barre ! Et quand on voit tous les éléments de ce partenariat, on se demande encore comment la marque originaire de Biella a pu imaginer une issue favorable ! Pour faire simple, la boite de lifestyle a choisi un article qui ne sera pas resté dans les annales et aura copié un modèle de chez Prada pour créer la Helmsman. Si on ajoute à ça le relatif anonymat de FILA et un sport publicitaire pas forcément très vendeur, vous obtenez l’un des plus gros bides de l’histoire des collaborations entre marques et rappeurs. Clairement, on était encore très loin du succès retentissant de la FILA Disruptor !

 

Bon, on va stopper le massacre ! Mais comme nous sommes, malgré tout, des gens positifs, nous vous présenteront dès la semaine prochaine notre Top des collabs entre rappeurs et marques de streetwear. Jay-Z, 50Cent, Kanye West… ils seront tous de la partie !

 

 

No tags

Partager cet article

Pas de commentaires.

Laissez votre commentaire?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *